header-stewart-island-KIWIAURORA0422-28bfc791ff2d410bae2f9bd5d9947469.jpg

Cette île éloignée possède d’anciennes forêts tropicales, une faune rare et de superbes vues sur les aurores méridionales

Sommaire

Rakiura (le nom maori de l’île Stewart) se traduit par « pays du ciel rougeoyant ». C’est assez littéral, étant donné que l’île éloignée est l’un des rares endroits sur Terre où vous pouvez observer les aurores australes, autrement connues sous le nom d’aurores australes.

Visitez au bon moment et vous pourrez rencontrer un ciel nocturne d’une beauté enchanteresse, illuminé d’un arc-en-ciel de couleurs néon et d’étoiles scintillantes. L’île Stewart peut ressembler à une autre galaxie et un autre siècle, avec une faune indigène et des paysages primitifs qui sont restés inchangés pendant des millénaires. Il a une vie végétale antérieure aux dinosaures, et c’est cette beauté naturelle intacte qui le rend si unique.

Aurora Australis sur l'île Stewart, Nouvelle-Zélande

Aurora Australis sur l'île Stewart, Nouvelle-Zélande

Nicola M Mora/Getty Images

Située au point le plus au sud de la Nouvelle-Zélande (à 30 km de l’île du Sud), l’île isolée est presque entièrement occupée par le parc national de Rakiura, avec 85 % de ses terres protégées à l’intérieur de ses limites. Il y a d’anciennes forêts tropicales, des plages immaculées, des cascades, un incroyable sentier de randonnée et des oiseaux que vous ne trouverez nulle part ailleurs, y compris le symbole national de la Nouvelle-Zélande, le kiwi (une espèce connue pour être plus nombreuse que la population humaine sur l’île, qui est d’environ 400).

Il y a un petit village, Oban, où vous pouvez trouver le strict nécessaire : un magasin général, une école, un cinéma, quelques chambres d’hôtes de charme et un pub-restaurant où le quiz du dimanche compte comme une vie nocturne. Vous pourrez également trouver certains des fruits de mer les plus frais du coin, provenant des océans environnants – et probablement pêchés par un sympathique pêcheur assis au bar.

Eau cristalline et îlot rocheux dans Halfmoon Bay près d'Oban, Southland, Stewart Island,

Eau cristalline et îlot rocheux dans Halfmoon Bay près d'Oban, Southland, Stewart Island,

Craig Pershouse/Getty Images

Comme vous vous en doutez, il n’y a pratiquement pas de pollution ici – légère ou autre – offrant les conditions idéales pour que les aurores australes brillent. « C’est le sanctuaire de ciel étoilé le plus au sud du monde », a déclaré Sarah Handley, directrice générale de Tourism New Zealand pour les Amériques et l’Europe.

Voir les aurores boréales est un élément courant de la liste des choses à faire qui attire chaque année de nombreux voyageurs en Islande, en Norvège et en Finlande. Mais les aurores australes sont sans aucun doute tout aussi belles, et sur l’île Stewart, vous pouvez les découvrir dans un cadre isolé, entouré par la bande sonore sereine du chant des oiseaux et des vagues déferlantes.

Vue panoramique sur la mer contre le ciel à Stewart Island, Nouvelle-Zélande

Vue panoramique sur la mer contre le ciel à Stewart Island, Nouvelle-Zélande

Toni Caldwell/Getty Images

« L’un des meilleurs endroits pour voir les aurores boréales est la zone d’observation d’Observation Rock », a déclaré Aaron Joy, président de Stewart Island Promotions. « De mars à septembre, lorsque les nuits sont plus longues, les aurores australes sont les plus visibles », a-t-il ajouté. « Les nuits sombres et claires, comme leurs homologues du nord, sont essentielles pour attraper les observations les plus vibrantes. »

Un panneau d'avertissement de kiwi dans l'île Stewart, Nouvelle-Zélande

Un panneau d'avertissement de kiwi dans l'île Stewart, Nouvelle-Zélande

Lea Björn/Getty Images

Au-delà du ciel nocturne envoûtant, l’île Stewart est une excellente destination pour les randonneurs passionnés, avec une randonnée de plusieurs jours de 20 miles menant à travers le Rakiura Track, l’une des Great Walks de Nouvelle-Zélande. Ici, vous pouvez voir la beauté naturelle de l’île dans toute sa splendeur et rencontrer de près une faune unique, y compris le kiwi insaisissable et certaines des espèces de manchots les plus rares au monde.

Kiwi au zoo de Wellington en Nouvelle-Zélande, Wellington, Île du Nord,

Kiwi au zoo de Wellington en Nouvelle-Zélande, Wellington, Île du Nord,

Oliver Strewe/Getty Images

Pour vous rendre à Stewart Island, vous pouvez prendre un ferry d’une heure depuis Bluff ou un vol de 20 minutes depuis Invercargill, et une fois sur place, les options d’hébergement incluent des Airbnb confortables ou une poignée de B&B de charme, dont Stewart Island Lodge ou Loge Churchill. Les randonneurs sérieux qui se lancent sur le Rakiura Track complet séjournent généralement dans l’une des 25 cabanes de randonneurs, qui sont toutes gérées par le Département de la conservation.

Si vous voulez échapper à la civilisation moderne et vraiment vous déconnecter, Stewart Island est un endroit idyllique à considérer. C’est l’une des destinations écotouristiques les moins connues de Nouvelle-Zélande et, à partir du 1er mai, elle sera ouverte aux voyageurs internationaux (voyageurs vaccinés des pays exemptés de visa, c’est-à-dire).

Selon Handley, « C’est une destination incontournable pour tout voyageur désireux de vivre quelque chose de spécial et hors des sentiers battus. » Et après deux ans de fermetures et de restrictions, un paradis isolé où vous pouvez vous familiariser avec la nature ne ressemble-t-il pas à une évasion alléchante ?

Lire l\'article  La plus ancienne compagnie aérienne du monde vient d'avoir 100 ans (vidéo)
Marianne
Marianne

Le monde offre tellement de possibilité que je partage toute mes expérience et info sur le tourisme sur ce blog !