Visa pour l’Italie

Sommaire

Le visa Schengen pour l’Italie permet à son titulaire de se rendre dans n’importe quel pays de l’espace Schengen et d’y séjourner pour une durée maximale de 90 jours sur une période de six mois. L’Italie faisant partie de l’espace Schengen, vous pouvez également entrer en Italie avec un visa Schengen. Pour les séjours de plus de 90 jours, vous devez demander un visa national italien.

Cependant, selon le pays, tout le monde n’a pas besoin de demander un visa italien pour les courts séjours. Certains pays peuvent se rendre librement en Italie avec un simple passeport ou une pièce d’identité.

Dois-je demander un visa pour visiter l’Italie ?

Le principal indicateur pour savoir si vous devez demander un visa Schengen pour l’Italie est votre nationalité. Vous pouvez voyager en Italie sans visa si vous êtes :

  • Un ressortissant d’un pays Schengen
  • Un ressortissant d’un État membre de l’UE (Union européenne) ou de l’EEE (Espace économique européen) ou de la Suisse.
  • Un ressortissant d’un autre pays (hors UE/EEE/Schengen) qui a été exempté de visa Schengen.
  • Titulaire d’un permis de séjour/visa délivré par un autre pays Schengen.

Sinon, vous devrez très probablement demander un visa.

Vous trouverez ici une liste plus complète des personnes qui ont besoin d’un visa Schengen pour l’Italie.

Ai-je besoin d’un visa pour transiter par un aéroport italien ?

Le visa de transit pour l’Italie est accordé aux ressortissants étrangers qui doivent s’arrêter dans un aéroport ou un port maritime italien afin de changer de navire avant de poursuivre leur voyage vers un pays non membre de l’espace Schengen. Pour une liste complète des exigences relatives au visa de transit pour l’Italie, consultez l’article.

Visas italiens pour Saint-Marin et la Cité du Vatican

Bien que Saint-Marin, un micro-État, et la Cité du Vatican, une ville-État, ne fassent pas partie de l’espace Schengen, de l’UE ou de l’EEE, vous pouvez quand même y entrer avec un visa italien. En effet, ils sont tous deux situés en Italie et, à ce titre, les mêmes règles en matière de visa leur sont applicables.

Demande de visa pour l’Italie

Lorsque vous demandez un visa pour l’Italie, vous devez passer par les étapes suivantes :

  1. Déterminez le type de visa pour l’Italie dont vous avez besoin.
  2. Soumettez la demande à temps.
  3. Déterminez où soumettre la demande.
  4. Prenez un rendez-vous.
  5. Remplissez un formulaire de demande de visa pour l’Italie.
  6. Rassemblez les documents requis.
  7. Soumettez la demande de visa pour l’Italie et passez l’entretien pour le visa pour l’Italie.
  8. Payez les frais de visa pour l’Italie.
  9. Attendez le traitement.

Déterminer le type de visa pour l’Italie dont vous avez besoin

Avant de demander un visa pour l’Italie, vous devez d’abord déterminer le type de visa dont vous avez besoin. Le type de visa que vous devez demander dépend du but de votre voyage. Ainsi, vous devrez peut-être demander un visa de visiteur, un visa d’affaires ou un visa de tourisme pour l’Italie.

Il est également important de connaître le type de visa dont vous avez besoin car les différents types de visas peuvent avoir des exigences supplémentaires/différentes.

Vous pouvez faire une demande :

  • Un visa Schengen pour l’Italie pour rendre visite à des amis et à de la famille ou pour faire du tourisme.
  • Un visa d’affaires pour l’Italie si vous devez vous rendre en Italie à des fins professionnelles, par exemple pour assister à une réunion, une présentation ou une conférence, rencontrer des clients, faire des affaires, visiter une entreprise partenaire, etc.
  • Un visa Italie pour un événement sportif/culturel/religieux si vous souhaitez vous rendre en Italie pour assister à un événement du type susmentionné.
  • Le visa médical italien si vous devez vous rendre en Italie pour recevoir un traitement médical dans un établissement médical italien.

Quand dois-je déposer la demande de visa Schengen pour l’Italie ?

Vous pouvez demander un visa de court séjour pour l’Italie :

  • Au plus tard : Deux semaines avant votre voyage prévu
  • Au plus tôt : Six mois avant votre voyage prévu

Vous devez soumettre votre demande de visa Schengen pour l’Italie au moins trois semaines avant votre voyage, car le traitement des demandes de visa prend environ trois semaines, voire plus.

Par exemple, si vous avez omis de soumettre un document requis particulier, cela retardera le temps de traitement. En effet, les agents chargés des visas doivent vous renvoyer votre demande pour que vous puissiez la soumettre à nouveau une fois qu’elle sera terminée.

Lire l\'article  Visa pour la Belgique

En outre, selon le pays et la période de l’année, la prise d’un rendez-vous peut prendre un certain temps. Vous devez donc en tenir compte si vous devez entrer en Italie à une heure précise.

Déterminer où déposer votre demande de visa pour l’Italie

L’endroit où vous pouvez déposer votre demande de visa pour l’Italie diffère selon le pays. Ainsi, selon le pays dont vous êtes originaire, vous devrez soumettre votre demande dans l’un des endroits suivants :

  • La représentation italienne dans votre payscomme une ambassade ou un consulat italien.
  • Un centre de demande de visa auquel le gouvernement italien a sous-traité les demandes de visa, comme FS Global, COX and Kings, ou TLS International.
  • La représentation d’un autre pays Schengen. S’il n’y a pas de représentation italienne dans votre pays, le gouvernement italien aura externalisé les demandes de visa à l’ambassade/consulat d’un autre pays Schengen.

Si vous vous rendez dans plus d’un pays Schengen

Le visa italien pour les courts séjours est un visa Schengen. En tant que tel, vous pouvez l’utiliser pour vous rendre également dans d’autres pays Schengen, à condition de ne pas dépasser le nombre de jours autorisés.

Ainsi, si vous comptez vous rendre dans plusieurs pays, vous ne devez soumettre une demande à la représentation italienne que si :

  • Vous passerez le plus grand nombre de jours en Italie par rapport aux autres pays.
  • L’Italie est le premier pays que vous visiterez

Prendre un rendez-vous pour une demande de visa pour l’Italie

Une fois que vous savez où vous devez déposer votre demande de visa italien, vous devez contacter la représentation italienne pour prendre rendez-vous. Vous ne pouvez pas déposer une demande sans rendez-vous préalable.

Gardez à l’esprit les délais d’attente lors de la prise de rendez-vous car la date de votre demande pourrait ne pas être avant quelques semaines.

Remplir un formulaire de demande de visa Schengen pour l’Italie

Vous pouvez généralement trouver un formulaire de demande de visa pour l’Italie en ligne. Vous devez remplir et imprimer le formulaire avant de le signer. Le formulaire de demande exige que vous fournissiez des informations personnelles (nom, nationalité, date et lieu de naissance) ainsi que le but de votre voyage, votre statut professionnel, si vous avez déjà eu des visas Schengen, etc.

Vous devez joindre le formulaire de demande à tous les autres documents requis.

Rassemblez les documents requis

Avant de demander un visa pour l’Italie, assurez-vous d’avoir tous les documents requis. Demandez des informations sur les exigences supplémentaires lors de la réservation de votre demande.

Soumettre la demande de visa pour l’Italie et passer l’entretien pour le visa pour l’Italie

Lorsque la date de votre rendez-vous arrive, vous devez vous présenter à la représentation italienne. en personne. Veillez également à arriver à l’heure, car l’impression que vous faites aux agents des visas peut contribuer à déterminer si vous obtenez ou non un visa italien.

Lorsque vous soumettez votre demande, il vous sera également demandé de passer un entretien de visa. Cet entretien dure environ 10 à 15 minutes et comprend des questions sur le but de votre voyage, la façon dont vous allez subvenir à vos besoins, l’endroit où vous allez séjourner et même des questions personnelles sur votre vie. Veillez à répondre à toutes les questions honnêtement et sans hésitation. Veillez également à être aimable (mais pas trop) et à avoir une posture correcte. N’oubliez pas que faire une bonne impression contribue au sort de votre visa pour l’Italie.

Payer les frais de visa pour l’Italie

Le jour où vous soumettez votre demande, vous devrez payer des frais de traitement de visa. Les frais de visa de court séjour sont les mêmes pour tous les pays Schengen, y compris l’Italie.

Presque tous les demandeurs doivent payer un droit de visa. Ces frais ne sont pas remboursables, même si votre demande est rejetée.

Actuellement, tous les adultes doivent payer 80 € pour un visa Schengen italien, tandis que les mineurs âgés de 6 à 12 ans paient un droit réduit de 40 €. Pour les mineurs de moins de 6 ans, le visa est gratuit.

Certains autres groupes de personnes sont également exemptés de frais de visa. Voir ici pour plus d’informations sur les frais de visa italien.

Lire l\'article  Visa pour l'Iran

Voir les frais de visa pour l’Italie ici.

Attendez que votre demande de visa pour l’Italie soit traitée

Après avoir soumis votre demande de visa pour l’Italie, vous devrez attendre qu’elle soit traitée, généralement dans un délai de 2 à 3 semaines. Cependant, le temps de traitement peut être beaucoup plus long selon le pays d’où vous faites votre demande et vos circonstances particulières. Vous devez donc toujours tenir compte du délai de traitement du visa pour l’Italie et faire votre demande bien avant le début de votre voyage.

Vous devez également faire attention lorsque vous soumettez vos documents, car si un élément est incorrect ou manquant, les autorités italiennes vous renverront votre demande et vous demanderont de la soumettre à nouveau. Cela retarde d’autant plus le délai de traitement du visa.

Obtenir une réponse

Si votre demande de visa pour l’Italie est acceptéevous recevrez une vignette sur votre passeport. Cette vignette est votre visa italien qui vous permet d’entrer dans l’espace Schengen. Elle indique la date de délivrance et d’expiration ainsi que la validité du visa.

Si votre demande de visa pour l’Italie est rejetée, vous recevrez une lettre vous en informant. La lettre de rejet vous indique également si vous pouvez faire appel de la décision et comment vous pouvez le faire.

Que faire si mon visa pour l’Italie est refusé ?

Si vous demandez un visa pour l’Italie et que votre demande est refusée, vous recevrez une lettre des autorités italiennes compétentes en matière de visas vous informant des raisons pour lesquelles elles n’ont pas délivré votre visa. La lettre explique également si vous pouvez faire appel de la décision.

Vous devez faire appel auprès d’un tribunal italien avec l’aide d’un avocat italien dans les 60 jours suivant le refus du visa.

Combien de temps puis-je rester en Italie avec un visa Schengen ?

Un visa Schengen pour l’Italie est valable pour la même durée que tous les visas Schengen : un maximum de 90 jours sur une période de six mois.

Dans certains cas, votre visa peut être délivré pour une durée inférieure à 90 jours, en fonction du type de visa Schengen italien que vous recevez (entrée simple, double ou multiple).

Vous ne pouvez pas rester en Italie (ou dans tout autre pays Schengen) avec un visa Schengen pour plus de 90 jours. C’est pourquoi on l’appelle un visa de court séjour.

Combien de fois puis-je entrer en Italie avec un visa Schengen ?

En général, lorsque vous demandez un visa Schengen, on vous délivre un visa Schengen uniforme (USV). Le visa Schengen uniforme pour l’Italie peut être :

  • Visa Schengen à entrée unique pour l’Italie. Avec un visa Schengen pour l’Italie à entrée unique, le titulaire peut entrer une seule fois en Italie (et dans tout autre pays de l’espace Schengen). Une fois que vous êtes dans l’espace Schengen, vous pouvez voyager entre les pays et y rester jusqu’à 90 jours. Toutefois, après avoir quitté l’espace Schengen, vous ne pouvez pas y retourner, même si vous n’avez pas passé tous les jours pour lesquels votre visa était valable.
  • Visa Schengen à double entrée pour l’Italie. Avec un visa Schengen à double entrée pour l’Italie, vous pouvez entrer dans l’espace Schengen deux fois seulement, comme son nom l’indique. Toutefois, le nombre combiné de jours que vous pouvez passer en Italie (et dans d’autres pays Schengen) lors des deux entrées ne peut pas dépasser 90 jours en six mois.
  • Visa Schengen à entrées multiples pour l’Italie. Si vous avez un visa Schengen à entrées multiples, vous pouvez entrer en Italie (et dans tout autre pays de l’espace Schengen) autant de fois que vous le souhaitez. Toutefois, vous ne pouvez pas dépasser les 90 jours de séjour autorisés pour toutes vos entrées combinées.

Dans de rares cas, par exemple pour des raisons humanitaires, il se peut que l’on ne vous délivre qu’un visa d’entrée en Italie. Visa à validité territoriale limitée pour l’Italie (VTL). Avec ce type de visa Schengen pour l’Italie, vous pouvez uniquement entrer en Italie et, éventuellement, dans d’autres pays Schengen spécifiques.

En outre, les personnes importantes et connues, telles que les diplomates, qui ont fréquemment besoin d’entrer en Italie, peuvent se voir délivrer un visa C qui peut être valable pour un (C1), deux (C2), trois (C3) ou cinq ans (C5).

Lire l\'article  Visa néerlandais - Directives et demande

Puis-je prolonger mon visa pour l’Italie ?

Il est très difficile de prolonger un visa de court séjour en Italie.

Cependant, dans certains cas rares, il est possible sous certaines conditions, par exemple pour des raisons humanitaires qui rendent difficile et dangereux votre retour dans votre pays d’origine. Par exemple, si vous risquez d’être poursuivi en justice à votre retour ou si une situation dangereuse a éclaté dans votre pays d’origine pendant votre séjour en Italie.

Un autre motif possible de prolongation de votre visa pour l’Italie est que vous avez un visa Schengen à entrée unique et que vous entrez après la date d’entrée prévue. Par exemple, si vous étiez censé entrer en Italie le 1er mars, mais que vous êtes entré le 14 mars, vous pouvez demander une prolongation de deux semaines.

Dans tous les cas, si vous voulez avoir une chance d’obtenir une prolongation, vous devez faire votre demande au moins une semaine avant l’expiration de votre visa. Si vous faites votre demande après l’expiration de votre visa, vous serez expulsé vers votre pays d’origine.

Vous pouvez toutefois prolonger un permis de séjour italien, en fonction du type de permis dont vous êtes titulaire. Par exemple, le permis de séjour italien avec autorisation de travail peut être prolongé jusqu’à cinq ans.

Mon visa italien peut-il être révoqué ?

Oui, si vous ne remplissez plus les conditions fixées lors de l’obtention de votre visa, les autorités italiennes peuvent le révoquer.

Les raisons possibles pour lesquelles votre visa italien peut être révoqué sont les suivantes :

  • Commettre un crime.
  • Si vous avez donné de fausses informations lors de votre première demande.
  • Si vous ne respectez pas les règles du visa dont vous disposez (par exemple, si vous commencez à travailler alors que vous n’êtes pas censé le faire).

Puis-je rester en Italie sans visa ?

Vous ne pouvez séjourner en Italie sans visa que si vous êtes citoyen d’un État membre de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, du Liechtenstein ou de l’Islande. Même dans ces cas, après trois mois, vous devez obtenir un permis de séjour italien.

En plus des ressortissants de l’UE, de la Suisse, de la Norvège, du Liechtenstein et de l’Islande, certains autres pays peuvent séjourner en Italie sans visa – mais seulement jusqu’à trois mois.

Que faire si je veux rester en Italie pendant plus de 90 jours ?

Si vous voulez rester en Italie pendant plus de 90 jours, vous devez demander un visa national italien. Après avoir obtenu le visa national italien, vous pouvez entrer en Italie et devez demander un permis de séjour italien (Permesso di Soggiorno) pour être autorisé à rester.

Vous devez également demander le visa national italien adéquat en fonction de l’objet de votre voyage.

  • Le visa de travail italien est destiné aux ressortissants étrangers qui souhaitent occuper un emploi en Italie.
  • Le visa italien de travail indépendant est destiné aux ressortissants étrangers qui veulent venir en Italie et travailler en tant que freelance.
  • Le visa d’études en Italie est destiné aux ressortissants étrangers qui ont été acceptés dans une université, une école secondaire, un cours professionnel ou une école technique italienne (ou du Vatican).
  • Le visa familial italien est destiné aux ressortissants étrangers qui veulent venir en Italie pour rejoindre un membre de leur famille (regroupement familial).
  • Le visa vacances-travail Italie est destiné aux ressortissants dont le pays est inclus dans un programme vacances-travail.

Quelques faits sur l’Italie

L’Italie est entourée par la mer Méditerranée, possède un climat doux, une population d’environ 60 millions d’habitants et, surtout, une cuisine délicieuse et une architecture magnifique.

C’est l’un des pays européens les plus anciens et les plus beaux, avec de nombreux sites historiques et naturels célèbres. En fait, pendant des siècles, un surnom populaire des poètes pour l’Italie était « Bel paese », qui se traduit par « beau pays ».

L’Italie est un lieu touristique très populaire, attirant chaque année environ 50 millions de touristes du monde entier. Beaucoup de ces touristes peuvent simplement entrer en Italie avec un passeport ou un autre document de voyage valide. D’autres devront peut-être obtenir un visa pour l’Italie.

Marianne
Marianne

Le monde offre tellement de possibilité que je partage toute mes expérience et info sur le tourisme sur ce blog !