1662996111_la-befana-italy-STRANGEHOLI1019-fcaeaeac88af45df9d0ceb7b56a3e75b.jpg

De Krampus à KFC : 11 traditions de vacances uniques du monde entier

Sommaire

Oubliez le Père Noël. À l’étranger, vous pourriez célébrer les vacances avec l’homologue maléfique de St. Nick – Krampus.

Des coutumes uniques et quelque peu « plus sombres » sont la norme dans certains pays, où les traditions pré-chrétiennes et post-modernes créent un tout autre type d’expérience de Noël.

Plus d’une douzaine de pays européens offrent un pendant maléfique à St. Nick, une figure surnaturelle chargée de punir les mauvais enfants de toutes sortes de façons – de laisser des morceaux de charbon dans leurs bas de Noël à les frapper avec un interrupteur de bouleau. Krampus est le plus répandu, en particulier dans les pays alpins et d’Europe centrale, où de nombreux parents portent des masques hideux de Krampus pour effrayer leurs enfants et les inciter à être bons. Cela vous semble festif ?

L’auteur de « Weird Christmas », Joey Green, dit que ces alter ego maléfiques sont des vestiges de l’Antiquité qui se mêlent aux coutumes introduites au Moyen Âge. Green explique que lorsque les Normands ont envahi l’Angleterre en 1066, ils ont introduit un faux roi en robe rouge – le Lord of Misrule – pour s’assurer que les célébrations de Noël se déroulent dans le style païen.

« Cela explique peut-être la prolifération d’autres esprits de Noël rebelles », a déclaré Green.

La rébellion n’est pas toujours au cœur des fêtes de Noël. Le Japon a ses propres traditions, façonnées en partie par nul autre que le Kentucky Fried Chicken. Au début des années 1970, KFC a lancé une campagne publicitaire présentant la volaille frite comme le repas de fête préféré des Américains. Des emballages spéciaux pour Noël et des chapeaux de Père Noël sur les statues du colonel Sanders à l’extérieur des restaurants ont renforcé le message. Aujourd’hui, un seau de KFC est devenu le dîner de Noël de choix pour des millions de Japonais.

Lire l\'article  5 maisons de ski ultra-luxueuses que vous pouvez louer dès maintenant pour les vacances sur Airbnb

L’étrangeté, bien sûr, est dans l’œil du spectateur, alors même si ces traditions peuvent sembler «étranges» aux gens aux États-Unis, ce sont des traditions normales et bien-aimées pour ceux qui les célèbrent dans le monde entier. Nous ne voyons certainement pas « l’étrangeté » comme une mauvaise chose. Cela montre que Noël se présente sous toutes les formes et dans toutes les tailles. Après avoir lu ci-dessous d’autres coutumes, vous serez peut-être inspiré pour adopter de nouvelles traditions cette année. Certaines célébrations pourraient être annulées ou réduites pour 2020, mais ces traditions ont résisté à l’épreuve du temps, nous sommes donc sûrs qu’elles seront de retour.


Krampus, plusieurs pays européens

Krampus

Krampus

Getty Images

L’homologue diabolique de St. Nick n’a qu’une tâche : punir les mauvais enfants avant Noël. En d’autres termes, son ventre ne tremble pas comme un bol plein de gelée. Au lieu de cela, imaginez un diable rouge avec des sabots fendus, des cornes et une longue langue (bien qu’il puisse prendre la forme d’un homme sauvage barbu ou d’une énorme bête velue). Au lieu d’un sac plein de jouets, Krampus porte des chaînes et un panier pour enlever ces enfants particulièrement mauvais et les transporter en enfer. Découvrez cette tradition de vacances lors des fêtes Krampusnacht et des courses Krampus, au cours desquelles des fêtards turbulents gambadent à travers la ville en costumes bestiaux.


Été, Éthiopie

Ganna est un jeu de balle et de bâton avec un potentiel de blessure élevé qui fait partie de la célébration de Noël éthiopienne. En fait, « ganna » est aussi leur nom pour Noël. Selon la tradition locale, les bergers bibliques ont joué le jeu lorsqu’ils ont entendu parler pour la première fois de la naissance de Jésus. Mais ganna est tout sauf paisible. Les balles sont en bois d’olivier ou en cuir, ce qui peut facilement assommer un joueur. Parce qu’il n’y a pas de règles sur la taille du terrain, les buts sont parfois si éloignés qu’aucune équipe ne marque à la tombée de la nuit la veille de Noël.


Mary Lwyd, Pays de Galles

Les chevaux et Noël font parfaitement bon ménage au Pays de Galles. Mari Lwyd se traduit par « Gray Mare » et consiste à transporter un cheval – soit une figurine de cheval grandeur nature, soit quelqu’un déguisé en cheval – de porte à porte, accompagné d’un groupe de chanteurs et de danseurs colorés. On pense que la tradition est un vestige des célébrations païennes qui ont eu lieu avant l’introduction de Noël au Pays de Galles. Le rituel démarre avec des chants traditionnels en langue galloise et une pétition pour entrer dans la maison pour plus de musique et de gaieté. Cela peut également inclure un concours de rimes entre la troupe et les résidents de la maison – un va-et-vient satirique semblable à un concours de rap moderne.


Fêtes sur la plage, Australie

Fête de Noël australienne sur la plage

Fête de Noël australienne sur la plage

Getty Images

Les arbres à feuilles persistantes et les paysages blancs et enneigés peuvent être l’idée que certaines personnes se font d’un bon Noël traditionnel, mais ce n’est certainement pas le cas en Australie. Dans le pays d’en bas, le 25 décembre tombe au milieu des vacances d’été, ce qui en fait le moment idéal pour organiser une fête de Noël sur la plage. L’une des traditions les plus populaires est Carols by Candlelight, où les gens allument des bougies et chantent des chansons de vacances dans les parcs et autres lieux extérieurs (comme les plages).


Kentucky Fried Chicken, Japon

Japon KFC Noël

Japon KFC Noël

AFP/Getty Images

Le dîner de Noël traditionnel pour des millions de Japonais n’est pas de la dinde ou du jambon, mais un seau de KFC. Noël lui-même n’est pas vraiment une fête religieuse puisque la plupart des habitants du pays ne s’identifient pas comme chrétiens, mais c’est tout de même une fête laïque amusante. Cette coutume décalée est l’héritage d’une campagne de marketing vieille de 40 ans dans laquelle la chaîne de restauration rapide a réussi à convaincre les clients potentiels que le poulet frit est le festin de Noël américain traditionnel. Dans les semaines précédant les vacances, les statues du colonel Sanders à l’extérieur des KFC japonais portent des vêtements du Père Noël et le poulet est servi dans un emballage spécial pour les vacances.


Décorations en toile d’araignée, Ukraine

Cette tradition rappelle un conte de fées dans lequel des araignées décoraient l’arbre d’une famille trop pauvre pour s’offrir des ornements de Noël appropriés. Le soleil levant le matin de Noël fait scintiller et scintiller l’arbre de la même manière que les lumières et les guirlandes modernes. De nos jours, les sapins de Noël ukrainiens sont recouverts de toiles d’araignées faites de divers matériaux, dont le cristal, le papier, le métal et le plastique. Cela semble un peu effrayant, mais les arbres sont tout aussi brillants qu’aux États-Unis.


La Befana, Italie

La Befana, Italie

La Befana, Italie

Getty Images

Les enfants italiens croient que leurs cadeaux de Noël ne sont pas livrés par Saint Nick, mais par une vieille sorcière nommée La Befana qui utilise son balai pour nettoyer les maisons en désordre. Les érudits pensent que la sorcière neatnik est une réincarnation médiévale de l’ancienne divinité romaine Strenia, déesse de la force et de l’endurance et distributrice des cadeaux du Nouvel An.


Consoada, Portugal

Consoada est un dîner de fête traditionnel la veille de Noël qui honore les amis et parents décédés qui ne peuvent plus participer à la célébration des fêtes. On laisse normalement une chaise vide à table pour les alminhas a penar (« âmes des morts ») qui peuvent être présentes à la fête. Les restes restent sur la table pendant la nuit pour les fantômes affamés qui pourraient venir plus tard.


Brûler le diable, Guatemala

Brûler le diable, Guatemala

Brûler le diable, Guatemala

Photo d’Alay

Cette cérémonie « brûlage du diable » est un prélude au Noël guatémaltèque et probablement un vestige de l’époque maya pré-chrétienne. Parce que le diable et d’autres esprits maléfiques sont censés habiter dans les coins sombres et sales de votre maison, les résidents sont censés balayer, ramasser les ordures et tout amasser en un énorme tas à l’extérieur. Une fois qu’une effigie du diable est placée sur le dessus, le tout est allumé, garantissant une saison de Noël sans diable pour tous ceux qui participent.


Radis, Mexique

Radis de Noël mexicain

Radis de Noël mexicain

Getty Images

Quand vous pensez « Noël », vous pensez évidemment « radis », n’est-ce pas ? Le 23 décembre marque la Nuit des radis à Oaxaca, au Mexique. Cette tradition intéressante est une célébration des radis surdimensionnés, qui sont sculptés dans des présentoirs complexes. Il remonte à l’époque coloniale, lorsque les Espagnols ont introduit les radis dans cette région du Mexique, bien connue pour ses traditions de sculpture sur bois. Les propriétaires de magasins aiment utiliser des sculptures de radis pour inciter les clients à venir faire leurs achats, ce qui est vraiment la chose la plus digne de Noël à laquelle nous puissions penser.


Yule Lads, Islande

L’Islande a plusieurs traditions de Noël uniques, allant du « déluge de livres de Noël », lorsque tout le monde reçoit au moins un livre pour Noël, au pain de feuilles coutumier. Les Yule Lads islandais en sont un autre. Pendant les 13 jours précédant Noël, les Yule Lads descendent des montagnes pour offrir des cadeaux aux enfants – ou des pommes de terre. Les enfants sortent leurs chaussures chaque soir, et le matin, ils trouveront un petit cadeau du Yule Lad s’ils ont été bons, ou une pomme de terre s’ils ont été mauvais.

Marianne
Marianne

Le monde offre tellement de possibilité que je partage toute mes expérience et info sur le tourisme sur ce blog !